Skip to main content

1 – Organiser une animation sur les règles du recyclage

 

Commençons par les bases. Dans de nombreuses entreprises, il n’existe même pas de poubelles spécifiques pour le recyclage. De ce fait, une fois le déjeuner terminé, toutes les ordures partent au même endroit : les bouteilles en plastique, les déchets alimentaires, les cartons… Ensuite, beaucoup de citoyens ne savent pas encore exactement comment doit-être pratiquer le recyclage, quelles sont les règles et comment les respecter facilement.

La première chose à faire est donc d’avoir de mettre en place les conditions de base pour permettre le recyclage au travail ! Voici une to-do list simple à suivre :

  • Installez ou faites installer des poubelles spécifiques (une poubelle « tout venant », une poubelle pour les recyclables, et une poubelle pour les verres)
  • Assurez-vous que ces poubelles soient bien prises en charge par les agents d’entretien de votre entreprise (ou de vos locaux d’entreprise)
  • Faire une animation pour former les collaborateurs aux règles du tri. En effet, les règles du tri des déchets sont parfois complexes : saviez-vous par exemple que les pots de yahourt en plastique ne se recyclent pas ? Ou que les verres de table cassés ne vont pas dans la poubelle à verres ? Pour vous y retrouver, vous pouvez consulter notre article ” Les règles du recyclage : comment bien trier et recycler ses déchets” .
  • Afficher clairement les règles du recyclage au niveau de vos poubelles. Ainsi, plus d’excuses : tout est indiqué clairement.

2 – Installer un composteur ou un lombricomposteur

 

Voilà une manière simple de gérer les déchets alimentaires au bureau. Que vous ayez un restaurant d’entreprise ou une simple cantine, il est possible d’installer des composteurs pour valoriser vos déchets alimentaires.

Le principe est simple : il s’agit de bacs dans lesquels on entrepose certains déchets organiques. Ensuite, selon le type de composteur, on y ajoute ou non des vers spécifiques qui vont transformer ces déchets en compost, qui peut ensuite être utilisé pour fertiliser des plantes par exemple. Pour ceux que cela inquiètent : quand un composteur est utilisé correctement, il n’émet aucune odeur.

L’idéal est toutefois de aire appel à un maître-composteur pour installer un composteur ou un lombricomposteur et sensibiliser/former les collaborateurs. Une fois installé, il ne reste qu’à le remplir et le manipuler régulièrement pour obtenir un compost de qualité.

3 – Installer des bornes de recyclage spécifique

 

Autre possibilité pour améliorer la gestion des déchets dans l’entreprise : faire appel à des prestataires pour installer des bornes spécifiques pour le recyclage de certains déchets. Les piles, les ampoules, les batteries ou les mégots de cigarette par exemple peuvent être traités et valorisés dans le cadre de filières particulière. Et il est tout à fait possible pour les entreprises qui souhaitent participer à la dynamique citoyenne du recyclage d’installer dans leurs locaux des bornes pour faciliter le tri et le recyclage pour leurs salariés. Voici une liste des déchets pour lesquels vous pouvez installer des bornes de tri :

  • Piles, batteries, ampoules (par exemple via les éco-organismes qualifiés, comme Corepile pour les piles)
  • Mégots de cigarette (par exemple avec Cy-Clope)
  • Capsules de café (il suffit de mettre à disposition des sacs de collecte pour les ramener ensuite à votre fournisseur ou dans des points de collecte dédiés)

Une fois ces bornes installées, rien de plus simple pour les salariés : il suffit d’y déposer ses déchets, qui sont ensuite récupérés par les prestataires partenaires. En plus de permettre de recycler les déchets produits sur le lieu de travail, cela peut aussi servir de points de collecte pour les déchets domestiques des salariés et donc encourager au recyclage plus facilement.

4 – Organiser un challenge de réduction des déchets

 

Une autre façon de rendre plus concrets la gestion et le recyclage des déchets dans l’entreprise, c’est d’organiser une sorte de « challenge réduction des déchets ». Pour cela, il suffit de collecter les déchets produits sur le lieu de travail (pendant 1 mois ou une semaine par exemple), et de les peser afin d’estimer combien de déchets sont produits par salariés. Ensuite, il est possible de faire intervenir un expert ou un consultant qui pourra vous indiquer comment élaborer une stratégie pour réduire ces déchets. Cela peut consister par exemple à :

  • Remplacer les consommables jetables (comme les gobelets en plastique) par des alternatives plus durables
  • Réduire les emballages alimentaires (par exemple en faisant des commandes groupées pour les déjeuners des salariés)
  • Réduire les déchets papiers (par exemple en fixant des objectifs d’impression à ne pas dépasser, ou en utilisant les feuilles imprimées et inutilisées comme des brouillons)

5 – Se renseigner sur l’économie circulaire pour vos équipements informatiques

 

Savez-vous que lorsque les ordinateurs d’une entreprise sont à changer, il existe des filières spécifiques qui récupèrent ce matériel et se chargent de le remettre en état pour qu’il soit réutilisé par des particuliers ou dans des associations ?

C’est l’un des maillons de ce que l’on appelle l’économie circulaire. Il s’agit de ce pan de l’économie qui tente de promouvoir le recyclage, la réutilisation, qui veut éviter les gaspillages. En se rapprochant des diverses structures de l’économie circulaire, et notamment les associations impliquées dans le réemploi, on peut drastiquement diminuer son empreinte environnementale.

Pour plus d’informations, consultez notre article : « Les équipements informatiques des entreprises : un gisement inexploité pour l’économie circulaire ».