Skip to main content

Nous utiliserions près de 350 000 tonnes de polystyrène chaque année en France, d'après les chiffres actualisés du ministère de la Transition écologique. Et sur le total, seulement 3 à 4 % serait recyclé.

Aujourd’hui, ce plastique transformé est partout, des emballages alimentaires à l’isolation des habitations. À Aleria, Corstyrène est le leader insulaire et incontesté de la filière dans l’île. L’entreprise possède une usine et peut tout faire, ici, de A à Z.

Alors elle a décidé d’agir, en concertation avec la communauté de communes de l’Oriente. “Nous avons installé une borne de collecte de polystyrène en plein centre d’Aleria, explique Laura Paoli, chargée du projet au sein de l’intercommunalité. C’est conforme à nos exigences en termes de tri sélectif, de protection de l’environnement et de réduction des déchets dans un avenir proche. On est le territoire pilote de cette innovation. Si le test s’avère concluant, Corstyrène pourrait installer ce type de bornes de collecte un peu partout.”

Le dispositif a été lancé en même temps que le marché de Noël. “Cela a permis de communiquer plus facilement à ce sujet, développe Laura Paoli. Et puis avec les emballages en polystyrène des cadeaux de Noël, c’était l’idéal.”

Une ligne spéciale en usine

Du côté de l’entreprise, on a mis les moyens. “Nous avons investi dans une ligne complémentaire afin de broyer et réincorporer le polystyrène récupéré dans la chaîne de moulage, indique Estelle Ouzinebe, ingénieure au sein de la société. Les billes de polystyrène sont cassées et broyées. Celles qui ne sont plus utilisables sont écartées et évacuées. Les autres sont compactées et renvoyées dans les silos.”

Un processus relativement simple et qui permet à l’entreprise de prévoir un taux de 40 % de recyclage dans les prochaines années. “Dans les produits destinés à l’isolation, il y a un cahier des charges très strict à respecter, développe l’ingénieure. Donc à l’heure actuelle, on ne peut pas tout recycler car il ne faudrait pas que nos produits soient déclassés. Mais le but c’est d’aller chercher une meilleure qualité de billes recyclées dans les prochaines années.”

La communauté de communes de l’Oriente invite donc ses habitants, et les autres, à se rendre à cette borne de collecte pour y déposer du polystyrène. Et faire un geste pour l’environnement.

Source : Corsematin.com