Quand les déchets plastiques deviennent du diesel

Depuis un mois, les habitants de la communauté de communes Alpes-Azur peuvent apercevoir les premiers camions poubelles roulant avec du carburant recyclé. Le diesel qui les alimente est en fait obtenu à partir de déchets plastiques. Une innovation rendue possible grâce à la Chrysalis 40, une machine qui a vu le jour dans les bureaux de l’association “Earthwake”.

En 2014, Samuel Le Bihan est révolté par les dégâts des déchets plastiques en Afrique et dans les mers du sud. Il souhaite transformer ces déchets en carburant pour leur redonner de la valeur. Une manière d’encourager leur ramassage et de participer au nettoyage de la Planète.

Son idée révolutionnaire prend forme quand il rencontre Christofer Costes, inventeur de solutions technologiques dédiées à l’autonomie. La Chrysalis est née.

Mais comment ça marche ? La Chrysalis utilise une combustion sans oxygène pour transformer le plastique qui s’appelle la pyrolyse, le même processus qui nettoie nos fours.

Après une première présentation de la machine en septembre 2018, une nouvelle version est opérationnelle et peut convertir 160 kg de déchets plastiques en 120 litres de diesel par jour ! Son format réduit lui permet d’être mobile, et surtout, son prix est abordable. Une véritable révolution dans la transformation de nos déchets et un premier pas vers une autonomie énergétique.

Source : France Bleu