C’est une conséquence inattendue de cette épidémie : la pollution engendrée par les masques. Une entreprise de Chatellerault (Vienne), spécialiste du recyclage, a perfectionné un procédé pour transformer ces masques.

 

Des tourbillons de flocons à traiter avec la plus grande précaution. Des morceaux issus des masques jetables et textiles, revalorisés par une entreprise de Chatellerault (Vienne). Après broyage, la matière plastique est décontaminée dans cette machine. “On les place dans un tunnel UV et la matière est sous traitement pendant 25 secondes“, explique Pascal Mongella, responsable de production.

L’entreprise traite 10 000 masques par semaine

C’est le temps nécessaire pour tuer le virus. Chaque jour, 25 salariés revalorisent ces déchets. “On traite à peu près 10 000 masques par semaine. On pourrait faire beaucoup plus et l’idée, c’est de montrer que cela est possible et de mettre cette innovation au service du plus grand nombre“, détaille Jean-Marc Neveu, le codirecteur de l’entreprise Plaxtil.

Source : Francetvinfo